Architectures en France. Modernité, Post-Modernité PDF

Les pionniers des perspectives postmodernes comprennent également Weber, Simmel et quelques théoriciens critiques.


Des philosophes, des sociologues, des écrivains, des architectes sont réunis ici pour présenter un état de la création architecturale en France dans les années 1970, et l’évolution de la réflexion menée par les architectes quant à la nécessité de renouer le dialogue entre eux et avec un public qui les tenait pour responsables de la dégradation des paysages comme des rapports sociaux. Il apparaît en effet nécessaire que l’architecture parvienne à allier débat d’idées et réalisme de la construction, que ses concepteurs ne créent pas des lieux de vie sans souci des besoins réels des hommes.

Une partie de l’attrait des approches postmodernes est qu’elles tentent d’abattre les barrières entre les disciplines, les temps et les traditions et tentent d’analyser chacune d’entre elles. La plupart d’entre eux sont des employés, des secrétaires, des enseignants, des étudiants, des gestionnaires, des chercheurs, des publicitaires, des écrivains, des bureaucrates, des techniciens, des banquiers, des assureurs, des courtiers, des comptables, des avocats. L’exemple clé de Lyotard est le grand récit des Lumières sur les progrès de la civilisation à travers la raison et la science.-}