Le Coq, l’autruche et le bouc émissaire PDF

Il y a plus à Fairfax ici, le PM face aux sceptiques libéraux, mais à quel point c’est injuste.


Par une curieuse mutation, le {coq} français devient peu à peu {autruche}. Tandis que s’efface le ton cocardier et tricolore, s’affirme la peur de voir les choses comme elles sont et notamment les plus amères. C’est l’attitude de l’autruche. Depuis presque deux siècles, le peuple, promu souverain, dirige ses propres affaires. Malheureusement, ses affaires, il les connaît mal. Non seulement l’information est déficiente, trompeuse, encline à la flatterie, mais nous ne cherchons pas vraiment à savoir, tant les rêves, les mythes, les croyances sont plus avenants que la rugueuse réalité. Longtemps anodines, cette ignorance de nos propres affaires, cette peur de les connaître, entraînent logiquement de plus en plus de mécomptes, parmi lesquels le tour de force » qu’est le cumul de chômage et d’inflation. C’est que, même sous des dehors libéraux, l’intervention est partout, intervention dans le noir. Devant l’accumulation des difficultés et des nuages, chacun se plaint et chacun a raison ; seulement, l’ensemble a tort. Dans cette affaire, en effet, le grand accusé devenu le {bouc émissaire}, c’est l’Etat. Et l’Etat, c’est nous. Déficience majeure : nous ne savons pas ou nous n’osons pas nous exprimer. Or, s’exprimer, c’est créer. L’atrophie de l’esprit de création se manifeste tant dans le langage que dans la peur de la jeunesse, dans le refus de l’enfant, donc de l’avenir. »

Adapté par Ken Ludwig de 1932 à Broadway de Ben Hecht et Charles MacArthur, le spectacle se déroule à bord d’un train de luxe entre New York et Chicago dans la première moitié du XXe siècle. Mais Ed Porter a déclaré au jury que le témoignage de Charles était comme un enregistrement sur bande, qu’il avait été subtilement conditionné au cours des années à croire que sa mère était méchante. La loi EPBC reconnaît et protège également les écosystèmes menacés tels que les communautés végétales, certaines espèces, telles que Lewins rail, ne sont pas répertoriées comme espèces menacées en vertu de la loi EPBC, mais elles peuvent être reconnues comme menacées par les états ou territoires individuels.-}