Le tremblement de terre de Lisbonne : 1755 PDF

L’évaluation ultra-rapide de Candide et de Rasselas de Voltaire souffre de sa rapidité, et apparemment de la dernière.


Le 1er novembre 1755, le tremblement de terre le plus violent jamais ressenti en Europe détruit l’opulente Lisbonne. Le séisme suivi d’un raz de marée et d’un incendie fait cinquante mille victimes.
À l’occasion du 250e anniversaire du séisme, ce livre décrit ce qui s’est passé d’après les témoins oculaires, les gazettes, les dépêches des ambassadeurs et les mémoires des académies européennes, mais aussi du point de vue de la sismologie moderne. Jean-Paul Poirier restitue aussi l’impact considérable que ce désastre a eu dans le monde des idées, notamment à travers la célèbre querelle de l’optimisme entre Voltaire et Rousseau.

Les Français en particulier sont venus chercher cet argent illégal et ont utilisé l’Algarve comme base. Ses réformes ont favorisé la laïcisation et stabilisé le Portugal, mais certains historiens soutiennent que le marquis a utilisé ses réformes comme un moyen de renforcer l’autocratie sur la liberté individuelle. Beaucoup de gens observaient la Toussaint dans les églises à cette époque et mouraient lorsque les bâtiments se sont effondrés.-}