Ma guerre froide PDF

Certains se concentrent sur les dictatures en Amérique latine, ce qui peut sembler avoir peu à voir avec la guerre froide.


Ma guerre froide, c’est l’histoire d’un étudiant en géologie épris d’horizons lointains qui se retrouve en classes de neige au Quartier Napoléon, principale caserne des troupes françaises d’occupation / de protection de Berlin-Ouest, peu avant la chute du mur de la honte. Sa découverte d’un monde aux lois souvent étranges, qu’il s’agisse du milieu militaire ou de la drôle de ville coupée en deux, le surprend et l’amuse plus souvent qu’à son tour. Devenu berlinois d’adoption, il assiste incrédule à l’automne 1989 au « Tournant », nom allemand de la chute du mur et aux festivités ringardes du vingtième anniversaire de cette césure historique. Ce livre est le récit d’un témoin sans préjugé ni grande conviction, mais amoureux du détail surtout quand ce dernier est un brin loufoque. On n’a bientôt aucun mal à croire sa future femme, berlinoise, quand celle-ci affirme, froidement, dès sa première rencontre avec l’auteur, alors jeune et timide : « Dans sa langue maternelle, c’est sûrement un moulin à paroles ! ».

La Victims of Communism Memorial Foundation, une organisation américaine à but non lucratif basée à Washington, créée par un acte bipartisan du Congrès en 1992 et signé par le président Bill Clinton, documente en grande partie l’histoire des attaques communistes contre la religion organisée. Grâce aux entrevues avec les collègues de son père, elle a appris plus tard que le départ précipité de sa famille était parce qu’ils avaient été compromis, et, très probablement, la couverture de son père a été soufflé. Des craintes similaires se glissent à nouveau dans la psyché américaine alors que les tensions s’intensifient avec la Russie et la Corée du Nord.-}