prévenir la violence des jeunes PDF

Il commence par un questionnaire anonyme destiné aux élèves, conçu pour évaluer les problèmes d’intimidation dans les écoles individuelles.


Prévenir la violence des jeunes

Chaque fois qu’un enfant ou un jeune se montre menaçant, insultant, contes­tataire, c’est souvent qu’il est démuni face à la situation qu’il est en train de vivre et qu’il n’a pas les clés pour manifester sa détresse ou changer de com­portement. On peut dire qu’il souffre d’analphabétisme émotionnel, puisqu’il ne peut, d’une part, exprimer ou expliquer clairement ses émotions, ses frus­trations ou ses aspirations et, d’autre part, reconnaître l’impact de ses actes ou paroles sur les autres.

Racket, exclusion, incivilités ou coups peuvent être les conséquences concrètes de cette impuissance, générant souvent une inexorable exclusion sociale et de grandes souffrances tant chez les victimes que chez les bourreaux.

Ce livre nous montre que la violence n’est pas une fatalité. Avec des outils simples et créatifs, appliqués ici et maintenant, on peut lui faire face. Ces moyens peu onéreux sont désormais à la disposition des psychologues, enseignants, autorités scolaires, éducateurs et parents. Cet ouvrage propose en effet des jeux de rôle, des groupes de discussion et une panoplie d’activités telles que dessins, contes, qui ont fait leur preuve et qui permettent aux enfants, adoles­cents et adultes de développer une meilleure connaissance de leurs émotions et une plus grande empathie envers les autres.

L’enjeu est immense : développer les compétences relationnelles à travers notamment la gestion de conflits, l’alphabétisation émotionnelle, le dialogue, l’analyse de la situation et le développement d’une bonne estime de soi. Ce travail de prévention est fondamental dès le plus jeune âge.

Evelyne Chardonnens, psychologue-psychothérapeute, conteuse et maître d’enseignement universitaire, associe recherche scientifique et travail sur le terrain. Elle est également conférencière et formatrice spécialisée dans la prévention de la violence, l’alphabétisation émotionnelle et les contes. Elle est aussi directrice d’une ferme thérapeutique.

Diplômée en psychologie, Corinne Bonnet-Burgener propose aux enseignants, essentiellement des classes enfantines et primaires, un programme d’intervention et de prévention en classe basé sur le développement des compétences relationnelles. Parallèlement à ce travail, elle mène de front plusieurs activités en lien notamment avec la psychologie scolaire, la petite enfance ou encore Information.

Chantai Brouze, diplômée en psychologie, travaille en tant que psychologue clinicienne dans un foyer d’éducation. Elle travaille également pour une association qui lutte contre la pédocriminalité sur Internet. Dans ce cadre, elle intervient dans des classes primaires et secondaires et anime des conférences pour les parents et les enseignants sur les risques liés à l’utilisation d’Internet.

Bien que les filles soient moins souvent impliquées en tant qu’auteurs, les taux de délinquance avec violence augmentent plus rapidement chez les filles que chez les garçons (95). Comment pourrions-nous l’empêcher de se produire en premier lieu. Le BNS pose des questions sur les sujets suivants: (1) les normes communautaires et les ressources du voisinage, (2) le sentiment de bien-être des communautés et les perceptions de la sécurité communautaire, (3) les caractéristiques démographiques et (4) le bien-être du quartier jeunesse.-}