Rigorisme contre liberté morale : Les Provinciales : actualité d’une polémique antijésuite PDF

Cependant, des sources proches du président de l’Académie, l’archevêque Paglia, ont déclaré que la nomination de Biggar est indicative non d’un changement de fond, mais d’un élargissement des perspectives.


La polémique lancée par Blaise Pascal contre les jésuites dans ses Provinciales demeure le paradigme de l’éternel combat entre le rigorisme et la liberté morale, entre jansénisme et casuistique. Le livre tente de montrer que le « laxisme » des casuistes, condamné par Pascal, recouvre en fait une attitude cohérente avec la vie de l’esprit (et de l’Esprit). Quant au rigorisme pascalien, il illustre les impasses d’une lecture rigide du message chrétien. Et le trahit sans doute par là même. Pascal est ensuite confronté à un génie de la casuistique : Baltasar Graciàn. Les maximes de ce jésuite sont fondées sur le discernement des choix à faire en fidélité à ses raisons de vivre. Pour conclure, l’auteur montre, par de nombreux exemples, combien cette attitude réaliste peut aider à mieux appréhender notre actualité sociale et politique.

Bien que cela puisse être une explication plausible dans les cas typiques d’illusions modales, c’est une explication invraisemblable de ce qui se passe dans le cas de notre sujet dans le savoir. Il a personnellement fondé ou soutenu vingt-trois séminaires, y compris le Collège anglais et le Collège allemand. Il est intéressant de noter que l’autobiographie de saint Ignace, le fondateur des jésuites, avait souligné les erreurs que le jeune Ignace avait commises en se montrant trop rigoureux dans ses pénitences et pratiques auto-imposées.-}