Trahison de l’Occident PDF

Quand ils ont finalement fui en Russie pour éviter la détection, Philby a été interrogé.


Jacques Ellul est né en 1912 à Bordeaux où il enseigne à la faculté de droit et à l’Institut d’Etudes Politiques de 1944 à 1980. Ses cours sur le Marxisme, l’Histoire des Institutions de l’Antiquité à nos jours, la Propagande et la sociologie de la société technicienne ont laissé leur empreinte sur bon nombre d’étudiants qui gardèrent de lui un souvenir ému et reconnaissant. Historien et sociologue mais aussi théologien, il analyse avec passion et lucidité les phénomènes les plus complexes de notre société dans un langage volontairement simple et compréhensible. Son oeuvre qui se compose d’environ 50 volumes et quelques milliers d’articles s’articule autour de deux grands schémas : les problèmes générés par l’auto-accroissement du phénomène technicien ; une éthique chrétienne de la liberté et de l’espérance adaptée à cette société. « Trahison de l’Occident » a été écrit en 1974. Il s’agit d’un livre puissant et pugnace qui nous donne à réfléchir sur nos rancoeurs naturelles à l’égard de cet Occident qui nous a pourtant tout donné y compris la faculté de le critiquer. Jacques Ellul est décédé en mai 1994 laissant derrière lui des groupes de réflexion et des auteurs qui s’emploient à poursuivre son oeuvre. A cet égard, on ne saurait ignorer l’admirable ouvrage de J.-L. Porquet « Jacques Ellul, l’homme qui avait presque tout prévu ».

Un tout petit peu de preuve: MSN a un titre d’actualité de sa connexion NBC en ce moment, que les marchés boursiers ont glissé pendant cinq jours d’affilée; mais le Dow est de 15 260. Pour réaliser la liberté promise par le postmodernisme, la culture doit être transformée en un champ d’options arbitraires. «L’individu postmoderne, écrit Finkielkraut, est un faisceau libre et facile d’appétits éphémères et contingents. La démocratie libérale s’était déjà révélée une tromperie alors que les oligarques rapaces élargissaient leurs exploitations proportionnellement à la misère des travailleurs ordinaires.-}